Accueil Imprimer
Accueil > S'informer sur le Développement Durable et Bio > Une politique bio en restauration hors domicile

S'informer sur le Développement Durable et Bio

S'informer sur le Développement Durable et Bio

Une politique bio en restauration hors domicile

La planète et la santé sont deux richesses de l‘humanité. Les préserver est une priorité, une responsabilité. C’est l’affaire de tous, chacun à son niveau et avec ses moyens !

Dans le même temps, l’introduction de produits Bio en restauration est un vrai projet à trois volets : écologique, sociale et économique. (Charte nationale restauration collective bio)

La restauration doit devenir un acteur majeur de sensibilisation à la bio :

« Que ton aliment soit ton premier remède »
disait Hippocrate, père de la médecine.

De plus en plus de repas sont pris hors du domicile : 1 repas sur 6,5 en France aujourd’hui. C’est autant de prises alimentaires qu’il faut tenter d’associer à la bio :

Pour la protection de l'air, de l'eau, des sols et de la biodiversité !


La bio est un mode de production autonome, respectueux de l’environnement et du bien-être animal, qui exclut l’emploi de produits de synthèse (engrais et pesticides).

Pour la qualité de notre alimentation et donc de notre santé.


L’agriculture biologique propose des aliments à très faible teneur en polluants d’origine agricole (nitrates, pesticides..), d’origine industrielle (colorants, exhausteurs de goûts, conservateurs…) et naturellement riches en micro-nutriments du fait de la non-intensification de ses pratiques.

Différentes études réalisées en France (AFSSA, Synabio, ITAB) et dans l’union européenne ou aux Etats-Unis confirment cette qualité.

Une partie du développement des allergies chez les jeunes générations trouve son origine dans les substances chimiques contenues dans l’alimentation et qui perturbent le système endocrinien.

Pour la sensibilisation de tous et en particulier des générations futures.


La restauration collective, notamment scolaire, est un formidable support d’éducation et d’information aux notions de développement durable, de nutrition et de responsabilité civique. En cela, l’état se veut exemplaire et a décidé de mettre en œuvre une ambitieuse politique de restauration bio en fixant un objectif d’introduction de denrées bio dans les menus à 20% à horizon 2012 dans tous les établissements publics et administrations de l’état..